Pourquoi vous devriez cesser d’utiliser Google et ses produits (Gmail, Chrome, etc)

Qu’il s’agisse des recherches en ligne, du navigateur Chrome, de Gmail, de Google Docs et de tant d’autres produits, Google fait partie intégrale de la vie quotidienne de millions de personnes dans le monde. Et tous ces gens sont traqués par Google littéralement du matin au soir, et même pendant leur sommeil, pour ceux qui disposent de l’assistant Alexa.

Il faut dire que les produits Google sont extrêmement efficaces, user-friendly et faciles à utiliser par la plupart des gens. Et c’est précisément pour ça que beaucoup de personnes n’imaginent même pas utiliser des solutions alternatives.

Mais finalement, quel est le problème avec l’utilisation des produits Google ?

La réponse est simple : le traçage, le data mining, l’exploitation continuelle de votre vie privée à des fins commerciales et télémétriques, source des gigantesques revenus de Google.

Vérifiez par vous-même.

En Juin 2021, environ 65% des internautes du monde entier utilisent Google Chrome. Google collecte donc les données de ces milliards d’utilisateurs pour les exploiter, avbant tout à des fins publicitaires. De fait, Google domine largement le marché, représentant plus de 44% des parts du marché publicitaire en ligne. Sur ce seul segment, Google a réalisé un revenu de plus de 95 milliards de dollars en 2017.

Et sur quoi reposent ces profits mirifiques ? Sur l’exploitation de vos données personelles lorsque vous utilisez les produits Google. Vous le sauriez si vous preniez le temps de lire la politique de confidentialité de Google.

 

Les Cookies

L’utilisation des cookies et du traçage des données n’est évidement pas un problème unique aux produits Google ou au navigateur Chrome. De nos jours, un grand nombre de sites internet se rémunèrent en partie par l’exploitation des cookies lorsque vous les visitez. Cependant, vous avez toujours en théorie l’option de refuser le traçage de vos données lorsque vous vous rendez sur ces pages. De plus, les navigateurs spécialisés dans la protection de la vie privée comme Firefox, Vivaldi, Brave ou Librewolf sont nativement configurés pour bloquer facilement les publicités et autres outils de traçage numérique.

Les choses sont bien différentes en ce qui concerne les produits Google.

Chaque fois que vous utilisez le moteur de recherche Google, Google place un cookie dans votre ordinateur. Ce cookie permet à Google de traquer toute information vous concernant. Ces informations sont ensuite rattachées à votre compte Google, c’est-à-dire à toutes les applications et services Google que vous utilisez : Gmail, Youtube, Maps, Google Photos, Google Home, etc. Vous pouvez certes supprimer ces cookies de votre navigateur, mais ils seront mis à jour à chaque fois que vous reviendrez sur un service Google.

Le Traçage

Même si vous n’utilisez pas la recherche Google, mais utilisez quand même Google Chrome, Google continue de vous tracer. Si vous n’êtes pas connecté à votre compte Google au niveau de votre navigateur Chrome, à l’instant où vous vous connectez à votre compte Gmail ou à tout autre service Google, le traçage se met en route.

Même si en n’étant connecté à aucun service Google, mais en utilisant simplement le navigateur Chrome, Google connait votre vraie adresse IP (même si vous utilisez un VPN) et peut donc vous traquer allégrement. Par ailleurs, sachez que Chrome prélève également les mots que vous tapez dans la barre de recherche, même si vous n’appuyez pas sur « entrée ».

Google utilise ses outils analytiques afin d’enregistrer votre historique de navigation sur tout l’internet. En liant cette information à une adresse IP et à une compte Google spécifique, Google est en mesure d’établir un profil complet.

Le Profilage

En plus du profilage de l’utilisateur, Google procède également au profilage de l’appareil et du navigateur utilisé, technique qu’on appelle le « fingerprinting » (empreintes numériques).

Le fingerprinting constiste à collecter des informations relatives à un ordinateur (ou à un smartphone, à un serveur ou à un navigateur) à des fins d’identification. Les empreintes numériques peuvent alors être utilisées afin d’identitifer partiellement ou totalement des utilisateurs ou des appareils, même lorsque les cookies sont désactivés sur ces derniers.

Les empreintes digitales peuvent être utilisées afin de compiler des enregistrements d’historiquyes de navigation sur le long terme. Ces méthodes sont particulièrement utiles pour traçer les individus qui dissimulent leur adresse IP ou qui utilisent plusieurs navigateurs sur le même appareil.

Pour vérifier votre vulnérabilité au traçage et au profilage, vous pouvez procéder à cette batterie de test sur notre site ou sur le site de l’EFF.

« Je n’ai rien à cacher ou à me reprocher »

Vous estimez n’avoir rien à cacher ou n’avoir rien à vous reprocher ? Tant mieux pour vous. Cependant, la question est plus complexe : trouvez-vous normal de laisser des entreprises globalistes comme Google (ou les plus discrets Data Brokers) faire des milliards de bénéfices en exploitant gratuitement vos données personnelles ?

De plus, vous ne faites peut-être rien d’illégal dans votre vie et c’est une bonne chose. Mais peut-être que vous êtes un citoyen activiste, qui organise ou participe à des manifestations contre l’avortement, contre les guerres impérialistes, contre le pass sanitaire ou contre le régime en place. Du coup, vous êtes susceptible de faire l’objet d’une surveillance par les services de renseignements.

Hé bien sachez qu’une entreprise comme Google se fera un plaisir de livrer toutes les informations qu’ils détiennent sur vous sur simple demande des autorités.

Comment cesser d’utiliser les produits Google et par quoi les remplacer

Dans un cadre professionnel, surtout pour les salariés, il n’est souvent pas possible de se passer des services Google si votre employeur les as implémentés comme outils de travail.

Cependant, il n’y a vraiment aucune raison d’utiliser les produits Google dans notre vie privée. Vraiment aucune.

Remplacez votre smartphone sous android par un smarthone sous CalyxOS ou GrapheneOS
Remplacez Chrome par Vivaldi, Firefox ou Librewolf
Remplacez Gmail par Protonmail ou Tutanota
Remplacez la recherche Google par Duckduckgo, Startpage ou SearX
Remplacez Youtube par Odysee ou Bitchute (ou sinon, utilisez NewPipe sur votre smartphone)
Remplacez le Google Play Store par Aurora
Remplacez Google Maps par Magic Earth sur mobile (oubliez Waze, détenu par Google) ou Duckduckgo
Remplacez le Google Drive par NextCloud+BoxCryptor

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.