Citigroup va Licencier ses Employés Non-Vaccinés d’ici la Fin du Mois

Citigroup a donné à tous ses employés américains jusqu’au 14 janvier pour présenter une preuve de vaccination Covid-19. Les employés qui ne se feront pas vacciner seront licenciés à la fin du mois, selon plusieurs rapports citant une note envoyée par le groupe bancaire à son personnel. 10 % des effectifs du groupe sont concernés, soit près de 16.000 personnes.

Selon cette note, Citigroup autorisera les exemptions religieuses et médicales pour les employés et se conformera aux lois locales des différents états américains.

Selon Business Insider, le porte-parole de Citigroup a indiqué que plus de 90% des employés de la banque sont déjà vaccinés.

La banque américaine devient ainsi la première institution de Wall Street à imposer une obligation vaccinale stricte à ses employés.

L’année dernière, Citigroup avait justifié cette décision face à ses employés en arguant que Citygroup était un contractuel majeur du gouvernement américain que les employés devraient donc se conformer au décret du président Joe Biden obligeant les employés fédéraux à se faire vacciner.

D’autres grandes banques de Wall Street, dont Goldman Sachs, Morgan Stanley et JPMorgan Chase, ont imposé le travail à distance pour leurs employés non-vaccinés, mais aucun n’est encore allé jusqu’au licenciement. Toutefois, un certain nombre d’entreprises américaines ont déjà procédé à des licenciements massifs d’employés non-vaccinés. C’est par exemple le cas de la clinique Mayo qui a récemment licencié 700 de ses employés, soit 1% de ses effectifs totaux.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.