La Plateforme GiveSendGo hackée par des Activistes d’Extrême-Gauche

La plateforme chrétienne de crowdfunding GiveSendGo, très populaire ces derniers jours auprès des américains et des canadiens soutenant le Convoi de la Liberté, a été hackée par des activistes d’extrême-gauche dans la nuit de dimanche.

Durant l’espace de quelques minutes, l’url de la plateforme renvoyait vers le domaine GiveSendGone.wtf.

Sur cette page, une vidéo de la chanson « Into the Unknown », tirée du film « Frozen 2 », était diffusée, accompagnée d’un manifeste condamnant la plateforme chrétienne, ainsi que le Convoi de la liberté, accusé d’être une sorte de « cheval de troie » en vue d’un complot « d’extrémistes armés ».

De plus, plusieurs rapports indiquent que les hackeurs ont également publié un fichier contenant les noms de dizaines de donateurs du convoi de la liberté.

Pour rappel, le 4 février dernier, la plateforme GoFundMe avait supprimé de son site la campagne de levée de fonds du Convoi de la Liberté, visiblement sous la pression du gouvernement canadien et sous le prétexte que le mouvement des camionneurs au Canada contrevenait aux termes de services de GoFundMe, en particulier l’article 8 qui interdit la promotion de la violence et du harcèlement.

Le convoi de la liberté avait réuni plus de 10 millions de dollars en donations avant la décision de GoFundMe.

A la suite de cette décision, un très grand nombre d’internautes ont déclaré ne plus jamais vouloir utiliser GoFundMe, plateforme accusée de soutenir la repression et le politiquement correct.

En conséquence de quoi, la campagne de levée de fonds a continué sur la plateforme GiveSendGo.

Toutefois, vendredi dernier, le gouvernement de l’Ontario a saisi une cour de justice canadienne pour que celle-ci ordonne de geler les fonds récoltés sur GiveSendGo, ceci afin d’empêcher le financement du mouvement de contestation populaire au Canada, qui milite depuis 3 semaines contre les restrictions liées au Coronavirus.

Cependant, le site GiveSendGo étant localisé aux États-Unis, il n’est pas certain que l’initiative du gouvernement de l’Ontatio porte ses fruits. La direction de GiveSendGo a d’ailleurs indiqué que le gouvernement canadien n’avait aucun moyen, ni aucun droit, de saisir les fonds de la plateforme.

Quoiqu’il en soit, après le hack de l’hébergeur libertarien Epik.com il y a quelques mois, on constate une fois encore que l’extrême-gauche s’attaque systématiquement aux authentiques mouvements sociaux et fait donc le sale boulot au profit des mondialistes et du grand capital.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.