Le Gouvernement Biden Créé un Ministère de la Vérité Après le Rachat de Twitter Par Elon Musk

Deux jours après le rachat de Twitter par Elon Musk, le secrétaire au département de sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, a annoncé la création d’un « Comité de Gestion de la Désinformation » afin de combattre le fléau des fake news et du complotisme sur les réseaux sociaux en vue des Midterms de 2022.

Intervenant devant la Chambre des Représentants, le secrétaire Alejandro Mayorkas a déclaré que le but de ce comité serait de « mettre les ressources du département de sécurité intérieure à contribution afin de répondre à cette menace ».

Depuis lors, nous avons appris que les personnes nommées à la tête de ce Comité de Gestion de la Désinformation sont Nina Jankowicz, Robert Silvers et Jennifer Gaskell.

Issue du Wilson Center, l’un des think tanks les plus influents des Etats-Unis, Jankowicz se spécialise depuis longtemps dans la lutte contre la « désinformation » sur internet et sur les réseaux sociaux, en particulier contre les minorités. Ses travaux contre la « désinformation russe » semblent évidemment avoir pesé dans sa nomination.

Le rachat de Twitter par le multi-milliardaire excentrique Elon Musk a suscité de nombreuses réactions de frayeur dans la presse mainstream et dans le monde politico-médiatique en général. L’hyperclasse occidentale semble craindre que le multi-milliardaire afro-américain, connu pour ses positions libertariennes controversées, ne fasse de Twitter un lieu de liberté d’expression totale, ce qui constituerait, selon certains, une « menace pour la démocratie ».

La technocratie européenne a également réagi à l’affaire en la personne du commissaire Thierry Breton, qui a publiquement prévenu qu’une « modération trop souple » de la liberté d’expression pourrait conduire l’Union Européenne a bannir Twitter de son espace.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.