Nucléaire : La Belgique Ferme Son Premier Réacteur En Pleine Crise Energétique

C’est une décision lourde de sens que vient de prendre la Belgique. Particulièrement en pleine flambée des prix de l’énergie. Le pays va éteindre, ce vendredi, son premier réacteur nucléaire, dans le cadre de son plan de sortie de l’atome approuvé en 2003.

L’opérateur français Engie mettra à l’arrêt vers 21 heures l’un des quatre réacteurs de la centrale nucléaire de Doel, situé dans le port d’Anvers, sur l’Escaut. Cette décision suscite toutefois de nombreux doutes et polémiques au sein du gouvernement belge. Le pays se divise sur la question alors que la hausse des coûts de l’énergie met à rude épreuve ménages et entreprises.

Le réacteur numéro 3 de la centrale de Doel, âgé de 40 ans, pouvait produire à lui seul jusqu’à 10 % de l’électricité belge. Sa déconnexion a été préparée de longue date. A l’origine, le plan belge de sortie du nucléaire prévoyait l’arrêt des sept réacteurs du pays dès 2025, réacteurs qui assurent la moitié des besoins du pays.

Source : Les Echos

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.